ATELIERS PROGRAMME : LES DATES

COMPTE RENDU DE LA REUNION DE PARTAGE DU DIAGNOSTIC

Le Plan Climat sera construit par les habitants, au cours de rencontres conviviales. Pour y participer, pour découvrir ce qui s’y fait et ce qui s’y dit… c’est ici. Vous aussi, devenez acteur de notre avenir.

COMPTE RENDU DE LA REUNION DE PARTAGE DU DIAGNOSTIC

Messagepar admin forum » Mar 13 Nov 2018 15:25

Compte rendu de l'atelier de partage du diagnostic

Réunis à Betz le Château le 22 octobre, les membres du Club Climat ont été invités à exprimer quelles thématiques leur paraissaient prioritaires, ainsi que celles qui semblaient les moins préoccupantes, dans le cadre du PCAET.

Tab enjeux.JPG
Tab enjeux.JPG (63.4 Kio) Vu 1710 fois


Diag enjeux.JPG
Diag enjeux.JPG (52.25 Kio) Vu 1710 fois


Par ailleurs, les participants ont pu débattre, thématique par thématique, des différents enjeux et objectifs. On trouvera ci-dessous ce que le rapporteur de chaque groupe a pu noter *.

* Certains points ont parfois été difficiles à décrypter… mais finalement très peu – merci à eux pour ce travail.

A ce stade, il nous a paru nécessaire de garder cette forme de « verbatim », directement issu des ateliers, pour rester le plus fidèle possible à ce qui s’y est dit, mais de regrouper les différentes propositions, par sous-thématique.


BATI HABITAT

Rénover le bâti existant
 Rénover l’habitat (surtout les maisons anciennes et celles de plus de 20 ans) via l’isolation et la rénovation thermique,
 Travailler avec les Architectes des Bâtiments de France (ABF) pour favoriser l’achat et la rénovation des anciennes maisons vides dans les bourgs,
 Rendre plus attractif économiquement l’achat et la rénovation d’anciens logements que la construction neuve (via des aides ?),
 Améliorer les performances de l’habitat, bâti inclus,
 Améliorer l’isolation des logements sociaux,
 Bien restaurer les belles maisons,
 Rendre exemplaire les bâtiments publics.

Densifier et optimiser l’urbanisme
 Eviter l’étalement urbain (habitat et entreprises),
 Rénover/acheter les maisons vides dans les centres bourgs plutôt que de construire dans les lotissements,
 Réutiliser les friches,
 Diminuer la taille des terrains (urbanisme),
 Démolir les maisons vétustes pour en faire des places de stationnement, de cheminement, notamment en centre bourg où on manque de places de parking,
 Raisonner les cheminements piétons,
 Bâtir grand mais mieux,
 Mieux répartir les Zones d’Activités.

Faire évoluer les modes de chauffage, et développer les énergies « propres »
 Réduire la part du fuel dans le chauffage individuel et collectif,
 Mettre des panneaux photovoltaïques sur les toits des maisons individuelles,
 Mettre en place des chauffe-eaux solaires (thermiques) pour produire l’eau chaude sanitaire,
 Développer la filière bois de chauffage (habitat et bâtiments publics),
 Optimiser les réseaux de chauffage collectif.

Opter pour de nouveaux bâtiments et des matériaux exemplaires
 Utiliser des matériaux locaux pour l’isolation (écomatériaux, agromatériaux),
 Développer des formations sur les agromatériaux,
 Mettre en place des services de conseil pour mieux choisir son énergie et faire connaître ces services.

Accompagner les ménages dans leur effort de rénovation, et réduire leurs dépenses énergétiques
 Lutter contre la précarité énergétique,
 Construire des logements collectifs très économes,
 Rendre plus accessible le prêt immobilier.


DEPLACEMENTS

Rendre les transports en commun plus attractifs
 Développer la culture du « transport en commun »,
 Rendre les horaires des transports publics plus adaptés,
 Rendre le coût des transports plus abordable,
 Développer les intermodalités de transport grâce au billet unique,
 Ouvrir les lignes scolaires aux autres publics,
 Organiser des trajets adaptés pour les étudiants et rendre le coût du transport accessible.

Faciliter l’intermodalité
 Faciliter l’intermodalité  Utiliser la compétence transversale (sur l’environnement),
 Aménager les transports en commun, les cars et les trains afin d’y mettre des porte-vélos et les trottinettes.

Développer de nouvelles lignes et nouveaux services de transport
 Développer le transport en commun par de nouvelles lignes (minibus),
 Créer des navettes (à partir des gares par exemple),
 Développer le transport à la demande,
 Créer des transports à la demande pour les déplacements médicaux (le transport solidarité est organisé par les Familles Rurales pour les déplacements de santé),
 Optimiser le coût des réseaux routiers pour la collectivité.

Favoriser les déplacements « doux » et moins émetteurs
 Créer des pédibus,
 Encourager l’usage et la création des pistes cyclables,
 Rendre abordable l’acquisition des véhicules électriques pour les particuliers,
 Encourager l’usage des transports doux sur des routes adaptées en intra-urbain,
 Faciliter l’accès aux bornes électriques,
 Développer le covoiturage (plateforme numérique locale),
 Développer les transports fonctionnant au biogaz (méthanisation),
 Mettre à disposition des véhicules propres pour les fournisseurs.

Lutter contre l’impact des transports de marchandises
 Développer le fret et le ferroutage,
 Lutter contre la multiplicité des livraisons « anarchiques »,
 Multiplier les livreurs,
 Achats de Sud Touraine Active : priorité aux artisans de proximité,
 Permettre des dessertes des entreprises par la route,
 Trouver le bon équilibre sur la sécurité et permettre le trafic nécessaire aux entreprises (chicanes excessives).

Réduire les obligations de se déplacer, les distances et prévenir les sur-pollutions automobiles
 Réduire les obligations de se déplacer (relocaliser le travail, les services de santé, développer le télétravail, recourir à la visioconférence),
 Mettre en place plus de services à proximité des logements,
 Aménager les horaires pour éviter les bouchons,
 Mettre en place des systèmes de conciergerie dans les entreprises,
 Rééquilibrer le territoire au bénéfice du Sud-Ouest de la Communauté de Communes.


AGRICULTURE ET CONSOMMATION

Favoriser d’autres pratiques agricoles, et limiter les impacts d’une agriculture intensive
 Utiliser les cultures intermédiaires,
 Limiter le tout céréale exporté à 90%,
 Maîtriser la dimension des exploitations,
 Maîtriser les intrants de synthèse  analyse du sol ; utiliser selon les besoins de la plante,
 Développer les cultures intercalaires, les cultures intermédiaires (qui sont des pièges à nitrates),
 Mieux informer les agriculteurs sur les nouvelles pratiques de conservation des sols, en variant les sources (pas par la seule FNSEA),
 Préserver et promouvoir les haies via des subventions + aide pour les planter,
 Mettre en place des diagnostics énergétiques pour les exploitations,
 Lutter contre l’érosion des sols : depuis 20-30 ans la matière organique diminue,
 Développer les pâturages,
 Développer les variétés via des échanges entre éleveurs et céréaliers,
 Sortir du blé, colza, orge (90% du blé part à l’étranger, 10% autoconsommation sur le territoire),
 Diminuer les importations des intrants de synthèse,
 Utiliser les effluents d’élevage (fumiers, lisiers produits localement),
 Soutenir l’agriculture biologique via des aides et l’agriculture raisonnée (tout le monde à sa place),
 Augmenter la matière organique des sols en limitant l’érosion des sols, travailler le moins possible le sol,
 Arrêter les concours de labour,
 Renforcer le lien de solidarité entre agriculteurs bio et les autres,
 Maîtriser les traitements – qui sont dangereux pour tout le monde.

Soutenir l’élevage de qualité
 Préserver l’élevage qui fait partie de notre paysage,
 Soutenir l’élevage à la rentabilité précaire de l’élevage,
 Agir pour lutter contre les difficultés à trouver des jeunes pour reprendre les élevages.

Initier et soutenir des circuits courts et des pratiques responsables
 Soutenir les producteurs locaux,
 Mieux communiquer pour promouvoir l’agriculture et nos produits locaux,
 Développer les circuits-courts et informer dessus,
 Trop de circuits longs en transport routier,
 Créer des ateliers de découpe pour pouvoir fournir les cantines,
 Créer des abattoirs proches, des abattoirs mobiles,
 Valoriser la communication entre les agriculteurs et le reste de la population,
 Consommer de manière responsable et locale,
 Proposer un broyage des branches des particuliers pour le compost ; créer des broyeurs de branches par commune.

Préserver l’eau, pour faire face au changement climatique et à ses conséquences sur la ressource
 Maîtriser l’eau,
 Développer l’irrigation par le retraitement des eaux usées, les retenues collinaires, des systèmes de pompage des cours d’eau vers les retenues,
 Récupérer les eaux de drainage, les eaux de pluie, au lieu de capter les eaux de sources.

Agir pour la biodiversité, au bénéfice du maraîchage et des vergers
 Promouvoir l’apiculture,
 Installer des ruches collectives (financement participatif).


NOUVELLES ENERGIES

 Développer la production d’énergies renouvelables,

Favoriser l’utilisation de la biomasse et réfléchir à la méthanisation
 Développer la filière bois (permet de développer une économie dynamique et locale),
 Développer la biomasse et la méthanisation pour alimenter les maisons (chauffage), les voitures et les bus,
 Etudier les avantages et inconvénients de la méthanisation – et réfléchir à une optimisation de l’approvisionnement,
 Pas de projet individuel spéculatif,
 Développer la biomasse sur des terrains en friche et favoriser les recyclages de déchets ménagers.

Développer l’hydro-énergie et la géothermie
 Développer l’hydro-énergie (car inépuisable),
 Recenser les sites où pourraient être installés des turbines (pour l’hydro-énergie) qui n’empêcheraient pas la circulation de la faune,
 Développer la formation sur la géothermie car le territoire manque de professionnels.

Jouer la carte du solaire
 Equiper les parkings et les collectivités de panneaux solaires,
 Envisager une fabrication locale de panneaux solaires,
 Optimiser le recyclage des panneaux solaires,
 Installer les panneaux solaires sur les immeubles collectifs et non au sol,
 Augmenter la durée de vie des panneaux solaires.

Aborder l’éolien avec prudence, réfléchir à sa gouvernance
 Abandonner l’éolien (pollution visuelle, spéculation financière des fabricants et par des fonds de pension, absence d’information sur la rentabilité [douteuse], coût du démantèlement à la charge du propriétaire, etc.),
 Mettre en place une gouvernance locale de l’énergie (éolien) pour que ce soit maîtrisé (financièrement) par la collectivité,
 Eolien : intervention prioritaire des collectivités locales.


ECONOMIE LOCALE

Jouer la sobriété énergétique, préserver les ressources dans les entreprises et les collectivité
s
 Réduire l’éclairage public (durée, type d’éclairage),
 Diminuer le gaspillage,
 Simplifier les procédures pour diminuer l’utilisation du papier,
 Revoir la qualité du papier, voire le classage.

Rendre les achats publics plus vertueux
 Inclure un diagnostic de bilan carbone dans les appels d’offres,
 Réaliser des audits, pour détecter les leviers sur lesquels on joue dans les entreprises.

Développer l’économie circulaire, réduire l’impact des déchets
 Développer l’économie circulaire (via l’information, la formation et la communication),
 Manger local,
 Augmenter l’utilisation des matériaux locaux,
 Développer les circuits courts et les tournées des artisans,
 Développer Emmaüs et favoriser le réemploi pour réduire les déchets,
 Formation transversale de la société civile en faveur d’une consommation responsable.


ET MAINTENANT ?

S’il vous semble que des éléments n’ont pas été pris en compte, merci de nous le signaler.

Si vous souhaitez compléter l’ensemble de ces avis et propositions, c’est toujours possible de le faire, en intervenant sur le Forum numérique Climat.

Par la suite, l’ensemble de ce partage et des ateliers du Forum numérique va être transmis aux élus, pour nourrir leur réflexion sur la stratégie Climat à adopter.

Celle-ci définie, vous serez alors invités à travailler en ateliers pour définir, concrètement, les moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs fixés, et construire ainsi le Plan d’Actions Climat de Loches Sud Touraine.

Merci, à bientôt.
Fichiers joints
Diag enjeux.JPG
Diag enjeux.JPG (52.25 Kio) Vu 1710 fois
admin forum
Administrateur du site
 
Messages: 29
Images: 0
Inscription: Mar 20 Mai 2014 23:25


Retourner vers Participer : c’est simple !

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron