ATELIERS PROGRAMME : LES DATES

Les énergies renouvelables

Où en sommes-nous, en matière d’énergies non fossiles ? Quels potentiels sur le territoire ?

Re: Les énergies renouvelables

Messagepar christian BARITAUD » Dim 21 Oct 2018 16:43

Je constate que ce forum est le moyen d'expression favori des anti-éoliens avec leur litanie d'arguments pseudo-scientifiques et économiques , Ne leur en déplaise, il y aura des éoliennes en Sud Touraine comme il y a des châteaux d'eau, des pylônes TDF, des pylônes haute tension, des voies ferrées, des routes etc.
christian BARITAUD
 
Messages: 1
Inscription: Dim 21 Oct 2018 15:57

Re: Les énergies renouvelables

Messagepar fée électricité » Lun 22 Oct 2018 14:28

Pour répondre à C.Baritaud.
Effectivement les arguments anti éoliens sont peut-être des pseudos arguments, mais ils sont souvent vérifiables et ont le mérite d'exister ! Ca s'appelle du débat, et c'est le bien propre d'un forum.
On ne peut pas en dire autant des pro éoliens puisqu'ils n'ont pas souhaiter exposer leur arguments.....par conséquent non vérifiables et pas de débat !
Facile !
fée électricité
 
Messages: 2
Inscription: Mar 9 Oct 2018 19:59

Re: Les énergies renouvelables

Messagepar pelletier francis » Mar 23 Oct 2018 09:53

Géothermie :
Notre territoire est identifié comme à fort potentiel pour la géothermie (captation souterraine d’eau à température constante d’environ 10°C dont une pompe à chaleur [PAC] extrait des calories avant de réinjecter l’eau refroidie dans le sous-sol).
Cette technologie est peu proposée par les professionnels chauffagistes ou plombiers parce qu’ils ne sont pas formés à ces technologies. Proposition : formation des professionnels.
Remplacer une chaudière fuel ou gaz par une PAC géothermie coûte significativement plus cher. Mais la Région Centre Val de Loire a comme politique ACTUELLE de financer le surcoût. Proposition : faire connaître largement aux collectivités et professionnels ces dispositions.
Il n’est pas toujours aisé de savoir si une nappe souterraine existe et si elle est propice à une installation géothermique. Cela nécessite une étude préalable du sous-sol. Proposition : généraliser en zone urbanisée ou à urbaniser ces études de sous-sol.
pelletier francis
 
Messages: 12
Inscription: Mar 25 Sep 2018 22:07

Re: Les énergies renouvelables

Messagepar ADEB & VMF » Lun 12 Nov 2018 22:09

- En ce qui concerne les énergies renouvelables aucune décision ne doit être prise par la Comcom sans disposer d'une étude économique complète sur le cycle de vie entier et sur les différents domaines impactés : santé, rentabilité à long terme, tourisme, artisanat local, valeurs immobilières ...
Ce sont des montages financiers comportant une part très importante d'aléas en terme d'évolution des règlementations et de maintien du prix et des conditions d'achat de l'énergie produite.

- Il ne faut pas entr'ouvrir la porte à l'éolien en s'imaginant que l'on pourra maitriser les extensions qui ne manqueront pas de profiter de cette opportunité: la jurisprudence considère que "l’intérêt paysager des sites sera déjà amoindri par la présence d'éléments de nature industrielle dans le paysage, notamment d'autres éoliennes" , CE 7 février 2013, association Avenir d'Alet, req. 348473, la cour a jugé en prenant en compte à la fois le caractère naturel du site et les éléments de nature à en atténuer l'intérêt tenant à la présence de huit éoliennes déjà implantées depuis 1999. Ce serait la porte grande ouverte à une colonisation de nos paysages.

- La ruralité est déjà la poubelle de la ville en recevant l'enfouissement des ordures ménagères et l'épandage des boues résiduaires. Les habitants ne supporteront plus de rajouter d'autres contraintes aussi conséquentes.
ADEB & VMF
 
Messages: 1
Inscription: Lun 12 Nov 2018 21:36

Re: Les énergies renouvelables

Messagepar pelletier francis » Dim 6 Jan 2019 10:57

Remarques sur le compte rendu des ateliers du 22 octobre 2018 à Betz le Château
5 thématiques et 5 tablées.
Pour 4 thèmes je retrouve bien ce qui s’est dit à ma tablée. D’autres enrichissements apparaissent dans le compte rendu. RAS
Mais pour la thématique « Nouvelles énergies » il y a un problème dans le compte rendu : la restitution est insincère pour l’éolien.
A ma tablée, ce type de production a fait débat, pas de consensus. Mais le mot « abandon » n’a jamais été prononcé. Je retrouve tous les arguments des « contre » et aucun de ceux avancés par les « pour » puisqu’il y en a pour qui fait l’effort de se documenter.
Je me suis rapproché d’autres personnes d’autres tablées qui m’ont confirmé que ce compte rendu n’est pas le reflet des échanges de leur tablée.
Cette restitution est partiale. D’ailleurs, lors de la restitution orale en plénière, j’en ai fait la remarque au rapporteur lorsqu’il a parlé « d’unanimité contre les éoliennes ». Ce n’était pas le cas.
Quand ma tablée s’est assise, la première question du rapporteur a été « êtes vous pour ou contre l’éolien ? » alors que le sujet est bien plus large. A-t-il choisi ce rôle de rapporteur pour faire avancer ses positions personnelles en gommant les arguments qui n’allaient pas dans son sens ? INSINCÉRITÉ
pelletier francis
 
Messages: 12
Inscription: Mar 25 Sep 2018 22:07

Re: Les énergies renouvelables

Messagepar pelletier francis » Dim 6 Jan 2019 10:57

Abandon de l’éolien :
La France a pris des engagements de réduction des gaz à effets de serre. Elle doit mettre en place des actions pour atteindre les objectifs, et entre autres de production d’énergies nouvelles décarbonées.
L’instance indépendante CNDP (commission nationale du débat public) a organisé en 2018 partout en France des débats, consultations. Sur la base des conclusions de ces débats, la PPE (programmation pluriannuelle de l’énergie) a été arrêtée fin 2018 par le gouvernement.
François de Rugy, ministre de la transition énergétique a rappelé les objectifs tant globaux que sectoriels. Toutes les productions d’énergie devront être poussées, qu’elles soient solaires, réseau de chaleur, méthanisation, éolien et nucléaire. Je recommande à tout le monde de visionner son exposé du 19 décembre 2018 devant le sénat (http://videos.senat.fr/video.972273_5c1 ... de=2782930).
Pour l’éolien, il est prévu une multiplication de 2,5 des capacités de production. Cette PPE doit être déclinée dans les territoires.
Par ailleurs, la Constitution française précise que les Communes ont la liberté d’administration. Donc rien n’empêche une d’entre elles d’accepter un tel projet. Il y en a un certain nombre sur notre territoire. Que fait-on ? On arrête les études ? Qui paie le dédit ?
En écartant d’emblée l’éolien, notre territoire s’annonce des situations conflictuelles à n’en plus finir et se verra imposer des projets sans pouvoir les amender, les encadrer.
pelletier francis
 
Messages: 12
Inscription: Mar 25 Sep 2018 22:07

Re: Les énergies renouvelables

Messagepar pelletier francis » Dim 6 Jan 2019 10:59

Priorisation des enjeux :
Alors que les débats, les ateliers sont en cours, il semble que le COPIL, où siège une très forte majorité de membres du Bureau de la CCLST, ait déjà arrêté sa stratégie. Mais alors, à quoi servent ces ateliers ? Pour ce qui concerne les énergies renouvelables, dès le 16 octobre 2018, soit une semaine avant le début des ateliers « ouverts » du PCAET, le président Hénault affirmait (article Info-Tours.fr) que les énergies renouvelables qui avaient grâce à ses yeux étaient : le bois chauffage, la géothermie, la méthanisation et le solaire, écartant d’emblée les éoliennes. C’est ce que nous voyons comme conclusions dans le document « priorisation des enjeux, projet de stratégie ».
Tout cela conduit à penser que ces ateliers sont instrumentalisés.
Aussi, même si je me rendrais aux prochaines réunions PCAET, ce ne sera plus qu’en tant que spectateur.
pelletier francis
 
Messages: 12
Inscription: Mar 25 Sep 2018 22:07

BOIS ENERGIE

Messagepar pelletier francis » Mer 16 Jan 2019 10:10

Dimanche 13 janvier 2019, la Nouvelle République recueillait la parole d’Eric Moreau en charge du PCAET de la CCLST qui a abordé entre autres le thème « Bois énergie ».

Eric Moreau parle de « développer la filière bois » tant « pour le chauffage des particuliers que des collectivités » précisant « on a une ressource en bois suffisante ». Eric Moreau mettant en garde contre un risque de pillage de notre ressource « notamment [par] la métropole tourangelle ».
 
Notre ressource territoriale bois est en effet suffisante pour les seuls besoins des usagers particuliers ou collectivités de notre territoire, même si un nombre significatif d’usagers passent de chaudières fioul ou gaz à des chaudières ou poêles bois. Comme Eric Moreau, je pense que « le bois qui pousse ici, on le transforme ici et on le brûle ici ».
 
Mais le 20 septembre 2018, le conseil CCLST a approuvé en séance plénière un contrat de réciprocité entre la CCLST et la Métropole de Tours. Nous y lisons que la chaufferie bois dite « Tours Ouest » qui viendra se rajouter aux autres nécessitera un besoin de 300 000 tonnes de matière bois par an, demandant par ce contrat de réciprocité aux 10 communautés de Communes du département d’y contribuer (sauf Val d’Amboise qui a refusé).
 
Ce 20 septembre 2018 le conseiller communautaire Francis Lere s’est inquiété en séance plénière de tels volumes et Olivier Flaman, président du conseil de développement CCLST et homme de l’art a répondu ainsi :
 
« Si on met tout le bois et toute la production de la forêt d’Indre et Loire en énergie ça fait 700 000 tonnes par an. Ça donne une idée quand même. La fonction première de la forêt ce n’est pas de produire de l’énergie. C’est de produire du bois d’œuvre et le bois énergie doit venir en dernier échelon de manière à valoriser les rémanants. Il faut savoir raison garder.»
 
Très récemment, l’association SEPANT s’est inquiétée du gigantisme des chaufferies bois de la Métropole Tourangelle :
 
« Elles consomment une quantité importante de bois, et la ressource n'est pas suffisante en Touraine, d'où un mauvais bilan carbone », puisqu’il faudra bien transporter le bois du lieu d’extraction au lieu de consommation.
 
La SEPANT estime que « cette centrale fonctionnera pour l'essentiel avec du bois venant d'autres régions, et du bois importé. Le bilan carbone en sera tel que l'on ne pourra pas parler de développement durable à propos de ce projet. Le plan d'approvisionnement devrait être examiné, avant tout lancement d'opérations de ce type. »
 
A maintenir ce contrat de réciprocité, soit le bois sera local et il décimera nos forêts, soit il sera importé et le bilan carbone sera mauvais. Dans les 2 cas, la combustion du bois relarguera le CO2 qu’il séquestrait alors qu’un plan climat doit impérativement contenir une stratégie de séquestration dudit carbone.
 
Francis Lere s’est aussi inquiété le 20 septembre 2018 des conséquences de tels volumes sur le prix du bois. Une telle politique de massification de l’usage du bois conduirait à un renchérissement du prix de vente proposé aux particuliers.
 
La tentation du recours massif à « l’énergie bois » n’est pas que départemental mais mondial.
 
De plus en plus d’ingénieurs forestiers s’interrogent sur la soutenabilité des forêts à produire autant de bois de chauffage qui vient se rajouter aux autres besoins (bois d’œuvre, emballages, papier, etc). A moins, de leur point de vue, de changer les essences d’arbres actuelles par d’autres à croissance plus rapide, à l’exploitation industrialisée d’une seule essence sur les parcelles et de procéder à des coupes rases plus fréquentes. Une telle perspective conduirait à un appauvrissement de la biodiversité. Est-ce ce futur que nous voulons pour nos forêts locales, qui participent à notre attractivité paysagère ?
 
Ce phénomène de recours massif au bois énergie a amené plus de 700 scientifiques des plus grandes universités (Yale, Oxford, CNRS, Berkeley, Louvain, Standford, Princeton, Oslo, Cambridge, Adélaïde, Londres, Porto, Lisbonne, Harvard, etc) à demander à la commission européenne d’amender sa directive en restreignant les forêts éligibles à une telle exploitation intensive. Lien vers appel des 700 https://www.euractiv.com/wp-content/upl ... 2-2018.pdf
 
Je suis en accord avec la position de principe d’Eric Moreau, mais ce qui est déjà à l’œuvre dans notre département avec l’accord de réciprocité signé par 9 communautés de Communes et la Métropole indique que ce n’est pas ce qui se passera, au préjudice de nos forêts, sanctuaires de biodiversité et pièges à carbone.
 
Certains de nos concitoyens ne veulent d’aucune d’éolienne, ils vont perdre leurs forêts. La seule alternative raisonnable d’une transition énergétique réussie est de recourir au plus vaste éventail des sources d’énergie renouvelables existantes, un peu de toutes, pour minimiser l’impact de chacune d’elles.
 
pelletier francis
 
Messages: 12
Inscription: Mar 25 Sep 2018 22:07

Re: Les énergies renouvelables

Messagepar pelletier francis » Sam 19 Jan 2019 11:12

FÉE ÉLECTRICITÉ ET ÉOLIENNES
« Fée électricité » a regretté le 22 octobre 2018 que les « pro éoliens » ne souhaitaient pas exposer leurs arguments. C’est avoir de sacrées œillères. « Fée électricité » n’a qu’à lire les 9 articles que j’ai publié :

Le 11 décembre 2017 : « Le plan climat territorial » https://federesdedescartes.wordpress.co ... rritorial/
Le 13 décembre 2017 : « Plan climat : les éoliennes en question » https://federesdedescartes.wordpress.co ... -question/
Le 01 mars 2018 : « Règles pour la direction de l’esprit » https://federesdedescartes.wordpress.co ... e-lesprit/
Le 05 mars 2018 : « Une étude de moulins à vent » https://federesdedescartes.wordpress.co ... ns-a-vent/
Le 12 mars 2018 : « Les passions de l’âme » https://federesdedescartes.wordpress.co ... s-de-lame/
Le 11 juin 2018 : « Thorium » https://federesdedescartes.wordpress.co ... 1/thorium/
Le 16 juillet 2018 : « Saint Georges terrassant le dragon » https://federesdedescartes.wordpress.co ... le-dragon/
Le 13 août 2018 : « Le tourisme local mis à mal » https://federesdedescartes.wordpress.co ... mis-a-mal/
Le 01 septembre 2018 : « Axel Kahn : prudente neutralité » https://federesdedescartes.wordpress.co ... eutralite/

Voici donc « Fée électricité » rassurée. Tout ce qui est avancé dans mes articles est documenté et corrélé de plusieurs sources autres que d’obscures officines. Ils ne sont donc pas « souvent vérifiables » comme ceux des anti-éoliennes mais toujours vérifiables. Pour autant, je ne soutiens pas tous les projets d’éoliennes : seuls ceux qui ont été avalisés par la population ou ses représentants du conseil municipal ont grâce à mes yeux.

Sur ce forum, il y a 62 personnes inscrites. De ces 62, seules 5 (bien commun, cyberds, Jourdanne, Adeb VMF et Fée électricité) ont développé un argumentaire « anti-éolien ». 5 intervenants sur 62 ça fait pas lourd tout de même.

Mais peut-être une large majorité de la population de notre territoire est contre les éoliennes !?! C’est possible. Mais alors pourquoi ne pas consulter la population directement pour tirer cela au clair? La CCLST ne manque pas de moyens, par exemple insérer dans ses publications périodiques adressées aux habitants un questionnaire à retourner dont le dépouillement serait effectué par un collège neutre et indépendant. D’autres sujets pourraient accompagner cette thématique. Cela s’appelle la démocratie participative : même les plus hauts esprits de notre République pensent aujourd’hui que notre Pays en manque.

Tout ce que j’écris je le signe de mon nom. Moi j’assume.
pelletier francis
 
Messages: 12
Inscription: Mar 25 Sep 2018 22:07

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les énergies renouvelables

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron